Paperolles

Soyez curieux en cliquant sur l’image de votre choix.

Les paperolles (ou paperoles) sont une technique de décoration utilisant d’étroites bandelettes, ou frisures de papier, enroulées sur elles-mêmes et fixées sur un support ou dans un cadre. En dehors du Québec, où le terme français est conservé, on les désigne souvent par le mot anglais correspondant : « quilling » ou « paper quilling ». Ce terme vient du mot anglais Quil pen, signifiant plume d’oie. L’extrémité de la plume est fendue afin d’y d’insérer la bande de papier et de l’enrouler.

Cette discipline est basée sur l’enroulement de bandes de papier pour former boucles, cercles et autres navettes, lesquelles sont collées par l’arrête sur un support pour constituer un sujet en trois dimensions, elle est surtout pratiquée pendant la Renaissance par des organisations pauvres pour vénérer Dieu, embellir les messages sacrés et, ainsi, promouvoir leurs croyances1. À partir du xviiie siècle, le genre se démocratise dans certains pays d’Europe où cette discipline devient populaire en s’installant dans le domaine de la décoration. Dans la même période, les paperolles sont utilisées dans les couvents pour la confection minutieuse de petits tableaux-reliquaires.

Aujourd’hui les paperolles bénéficient d’un regain d’intérêt en tant que loisir créatif mais aussi en tant qu’Art.


 

Éventails dessinés à l’encre de chine


 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :