Paris en alphabet

Petits recueils – Vente en ligne

2008. Jean-Paul Gavard-Perret

COUVERTURE PARIS EN ALPHABET

TABLEAUX PARISIENS

Tout artiste crée à partir de lui-même mais en se confrontant à des images qui ne lui appartiennent pas. Il crée afin de se les approprier en les revisitant. Devenue pour un temps piétonne de Paris, Nicole PESSIN offre des paysages que nous ne connaissons pas au sein même de ce qui est pourtant fortement connoté. Quoi de plus vus et revus que les rues et les monuments de Paris ? L’artiste s’est dégagée de toute passivité et de faiblesse afin de faire éprouver quelque chose de neuf dans les choses vues du cœur d’une ville qui disait Baudelaire “change plus vite que le cœur d’un mortel“. Les aquarelles l’auscultent. Dans ce “check-up“ pas de froideur clinique. Pas non plus de sentiment exotique ou extatique. Juste une ingénuité pénétrante comme si l’artiste craignait que sa présence soit inopportune. Elle donne 26 tableaux parisiens peuplés de sa propre rêverie à travers ce qui dans son imaginaire a été frappé par le grand bélier de la ville. Ils sont autant des images miroirs qu’une manière d’appréhender la cité comme puissance du dehors. Nicole PESSIN met ainsi “du cortège dans la représentation“ sous forme d’imagerie non seulement mentale mais figurale. La capitale surgit plus que dédoublée : multipliée à travers ces visions qui correspondent à ce que Deleuze demandait à l’art : “ne pas rencontrer le monde à l’extérieur, mais le trouver en soi.“

Jean-Paul GAVARD-PERRET


Paris en alphabet (1)

A comme Antoine (Saint) meubles, livres et disques vinyle à tous les étages.

© Adagp, Paris, 2017