Cartes postales

Née à Vienne le 1er octobre 1869, a carte postale (de l’invention d’Emmanuel Hermann, professeur d’économie politique à l’Académie militaire de Vienne-Neustadt) apparut en France en 1870 dans Strasbourg assiégée par l’armée allemande. Une carte portant l’estampille de la Croix-Rouge fut mise en circulation par la Société de secours aux blessés afin de permettre à la population civile de communiquer succinctement avec l’extérieur.
Il s’agissait d’une carte discrètement illustrée d’une croix rouge. Elle n’était pas affranchie. On l’achemina non seulement vers la France mais aussi vers la Suisse. Le siège de Strasbourg dura du 13 août au 23 septembre 1870. Il apparaît que d’autres cartes du même type – une vingtaine environ – furent éditées par les soins de divers comités de secours aux blessés notamment à Nantes, Mulhouse, Haguenau, Bischewiller, Besançon, Chambéry, Lyon.
A Nancy, passée sous tutelle de l’administration allemande, la population fut informée le 29 septembre 1870 qu’elle pouvait utiliser une carte de correspondance. Celle-ci fut mise à la disposition du public au prix de 1 centime, et en quantité limitée (cinq cartes par personne). Elle était vendue dans toutes les recettes et par les facteurs et pouvait être acheminée vers les Etats de la Confédération de l’Allemagne du Nord, la Bavière, le Wurtemberg, le Bade, le Luxembourg ainsi que vers n’importe quel point des territoires français occupés par l’armée allemande.
La correspondance pouvait être écrite à l’encre ou au crayon et l’expéditeur n’était pas tenu de se nommer.
La période de l’âge d’or de la carte postale s’étend de 1900 à 1904. Il était interdit d’écrire la correspondance du même côté que l’adresse. C’est pourquoi le côté vue laissait souvent de larges plages pour la correspondance.
On attribue au marseillais Dominique Piazza la paternité de la première carte postale photographique. Elle nous restitue l’environnement de nos ancêtres avec toute la précision possible. Des milliers de cartes ont aussitôt été éditées. On peut affirmer que toutes les communes de France ont été photographiées dans la période des vingt années entourant la naissance du 20ème siècle.
En 1898, à Nancy, monsieur Bergeret, l’un des plus célèbres créateurs du début de ce siècle de cartes postales illustrées et photographiques, ouvre son premier atelier de fabrication de cartes postales.
Jusqu’en 1903, le recto de la carte postale n’était pas divisé en deux parties. Trois ou quatre lignes horizontales sur toute la largeur de la carte permettaient d’inscrire la seule adresse du destinataire.


Si une carte postale vous intéresse, vente en ligne dans

MA BOUTIQUE

 

Les monogrammes sont tirés des différents alphabets de Jean-Paul Gavard-Perret illustrés par mes aquarelles.

 

© Adagp, Paris, 2017