A mon père…

Syllabaire blanc des Rois Chamans du Pessinois

In Memoriam Marc Pessin

Les lettres sont des barques et des maisons à clair ouvert
Qui déchiffrent le sable, les astres et les aubes ;
Elles sont pétales et ongles vifs de la mémoire traçant ses pays blancs
Sur le visage intemporel du souriant.

Et les secrets sont dits en d’immobiles cortèges
Qu’elles forment à la surface des mains qui les effleurent,
Comme le pollen des papillons déposant ses mystères
Parmi les dons d’enfance et leurs chemins.

Des voix à jamais gouttes enchâssées dans les mots
Restent fidèles, comme les forêts de l’ambre
Aux doigts des somnambules
Qui vont silencieusement sur les avenues lunaires.

Les lettres sont des amulettes,
Lambeaux de peaux qui touchèrent la distance
Où respire en dansant la lumière
Dont rien ne fermera le cercle enlacé à ce chant

Qui a le nom
Et le regard de la naissance.

Dimanche 5 Juin 2022, 7h28

Marc-Henri Arfeux

Mon père, Marcus Pessinus, le dernier des rois Pessinois, en partance pour son dernier grand voyage pour rejoindre les étoiles et son Aimée…